Logo de Papayoux
Bote : Utah, le rêve d'une vie
https://www.papayoux.com/es/cagnotte/utah-le-reve-d-une-vie

Utah, le rêve d'une vie

Organizado para Magnat Justine

Aujourd’hui j’ai besoin de votre aide pour accomplir un rêve de jeune fille et plus que ça, pour enfin retrouver définitivement la ponette de ma vie. 

Utah avait 8 ans quand je l’ai rencontrée et j’allais sur mes 12 ans. J’étais très jeune et pourtant c’est à cet âge là que j’ai connu mon premier coup de foudre pour un animal (sans doute le plus fort). Je l’aimais si fort que chaque instant avec elle était important: la brosser, la monter ou la faire brouter… J’ai dépassé ma peur du saut et fait mes premiers concours avec elle: elle a façonnée la cavalière que j’allais devenir les années suivantes et elle m’a donné ce qu’il y a de plus fort au monde: la passion. 

Je l’aimais tellement que malgré l’insistance de mon entourage, je n’arrivais pas à comprendre, vers mes 13ans, qu’il était temps de passer à cheval. Pourquoi passer à cheval quand ma ponette d’amour ne faisait qu’1m35? 

 

Utah m’a beaucoup aidé durant ces années. J’entrais dans l’adolescence et vous savez tous comme cette période peut être difficile et comme les adolescents peuvent être durs entre eux. Je ne m’étalerais pas sur le sujet mais alors que je perdais ma confiance en moi un peu plus chaque semaine, Utah me redonnait le sourire toujours plus chaque samedi. J’avais peu de personne pour m’entourer mais elle était là dans chaque moment difficile, de mon premier coeur d’enfant brisé à la perte de mon grand-père. Le soutien que je n’ai pas su trouver chez les personnes qui m’entouraient, c’est Utah qui me l’a apporté. 

 

Nos chemins se sont séparés alors qu’Utah avait 10 ans et moi 14. J’ai quitté le centre équestre où elle était pour d’autres raisons. Il ne se passe pas un jour depuis où je ne le regrette pas. Alors qu’elle était si importante dans ma vie, j’ai eu l’impression de l’abandonner. J’ai toujours dit être énormément reconnaissante pour ce qu’elle m’avait apporté et appris sur moi-même et pour cette raison je lui avais promis de ne jamais la laisser tomber. Alors, de temps en temps je me rendais à son pré ou aux concours dans lesquels elle tournait: c’est comme ça que je lui montrait pendant quelques secondes, minutes, que j’étais encore là. 

Malheureusement j’étais jeune et sans permis, c’était difficile. Puis, quand j’ai finalement eu ce permis, il y a un an, les choses se sont enchaînées trop vite: Utah ne sortait plus en concours, la fac et les partiels me prenaient beaucoup de temps. Mes visites se faisaient de plus en plus rares et n’aboutissaient à rien: le pré était souvent vide. 

Souvent, j’ai pensé qu’elle avait changé de pré ou qu’elle était montée. Mais un jour les hypothèses ne m’ont plus suffit et je me suis renseigné. 

 

J’étais au boulot pour l’été quand j’ai appris qu’Utah avait quitté la France pour la Suisse, et j’ai eu l’impression que le ciel me tombait sur la tête. C’était jeudi 1er Août 2019, 6 ans après avoir quitté le centre équestre. 6 ans pendant lesquels j’ai regardé chaque semaine les annonces sur internet pour voir quand elle serait à vendre. 6 ans à m’imaginer un jour avec elle, à nous imaginer réuni, à penser qu’elle serait à moi un jour et que je lui offrirai la retraite qu’elle mérite pleine d’amour, de câlins et de friandises. 

J’ai tout de suite voulu savoir où elle était et si elle allait bien: l’idée de ne plus jamais la revoir me semblait insupportable. J’ai commencé à chercher une aiguille dans une botte de foin. Je ne suis partie de rien de plus que son nom tapé sur google et j’ai exploré chaque piste. J’ai eu très peu de réponses mais au bout de 3 jours de recherche j’ai trouvé une annonce d’elle à vendre. L’annonce datait d’il y a trop longtemps et je n’avais plus de moyen de contacter le vendeur: heureusement Facebook m’a permit de retrouver cette personne qui ne m’a pas répondu à cause d’un problème de Messenger. ll ne me restait qu’une solution: appeler tous les centres équestres de la région où cette personne habite. Mercredi 7 août je prends mon portable et j’appelle 1,2,3 centres… Jusqu’au fameux qui me répond “Utah? Oui on l’a.” Quelle joie! Après 12 jours et 12 nuits à la rechercher sans arrêt, le coeur lourd et plein d’inquiétudes, je savais enfin où elle était.  Le boulot m’obligeant à rester jeudi et vendredi, je lui annonce que je serais là le samedi.

Samedi 10 août à 7h30 je décolle pour affronter les 320 kilomètres et 4 heures de routes qui nous séparent: mais jamais assez pour me décourager de revoir ma Utah. 

Vers 11h30 j’arrive et alors que je cherche le gérant, une cavalière m'emmène à elle: quelle émotion de revoir sa petite bouille à travers les grilles de son box. Elle m’accueille avec pleins de calins et je ne peux pas m'empêcher de verser ma petite larme: elle est là devant moi et je n’arrive pas à y croire. 

Après avoir passé l’après midi à m’en occuper et alors que je l'emmène brouter, comme il y a 6 ans en arrière et comme si rien ne nous avait jamais séparé, la fille du propriétaire m’arrête pour me demander si je veux l’acheter. Je lui demande si elle est à vendre ce à quoi elle répond “Tout se vend ici, il y a justement des acheteurs en haut, Utah est en sursis”. 

J’attends alors patiemment que le propriétaire ait finit avec les acheteurs puis je monte le voir pour avoir plus d’informations. Il m’explique gentiment qu’à moins que je sois riche, Utah ne repartira pas avec moi. Il l’a acheté 2.500 francs suisse et il ne la revendra pas moins cher. Ce à quoi s’ajoute des frais de douanes qui représentent 11,5% du prix d’achat, 20% de TVA et le transport pour les 320 kms aller et les 320 kms retour. En tout, Utah me reviendrait à 3.000 euros sans compter le transport.

 

J’ai travaillé tout l’été et si ces sous devaient me servir pour mon année universitaire, je suis prête à les sacrifier pour Utah. Seulement voilà, malgré tout ça je n’ai pas assez et malgré toute ma volonté et ma détermination, le problème financier est un vrai mur qui se construit devant moi.

Utah peut partir du jour au lendemain, elle a déjà fait trois centre équestres et je devrais vivre des années avec des regrets énormes si jamais je la perdais à nouveau et si je n’arrivais pas à lui offrir cette retraite qu’elle mérite. Je ne veux pas laisser cela se produire et c’est pour cela que je demande de l’aide aujourd’hui.

 

J’ai déjà des plans pour elle: je sais que je pourrais la mettre quelque part où elle sera bien et tranquille, au pré avec des copains tout en continuant à donner quelques cours pour finir sa carrière. Ceci avant de lui offrir sa retraite bien méritée chez moi. Elle serait près de moi et je pourrais lui rendre visite et m’en occuper tous les jours.

 

Aujourd’hui j’ai bientôt 20 ans et il ne se passe pas un jour sans que je ne pense à elle. Je suis prête à assumer le gros engagement que son rachat implique: ce que je n’étais pas prête à assumer à seulement 13 ans. Mais le temps passe et le fait qu’Utah puisse partir du jour au lendemain dans un énième centre equestre rend notre histoire encore plus compliquée. 

 

Le temps passe vite et sans votre aide je ne sais pas si je réussirai à ramener Utah à mes côtés et lui offrir des années aussi heureuses que celles qu’elle m’a offerte plus jeune.

 

Vous pouvez participer à cette cagnotte avec votre carte bancaire. Tous les paiements sont sécurisés. Chaque petite aide compte, chaque euro compte. Si 10 personnes donnent 2euros, alors je serais à déjà 20euros de moins qui me séparent d'Utah.

 

Merci à tous, même à ceux qui ont cliqué sur ce lien uniquement pour lire notre histoire et qui me permettent de garder espoir. 

 

 

Utah et Justine. 

 

1 056,00 €
Reunidos
10
dia(s) restant(s)
30
Participaciones
pendiente de reunir
444 €
Participantes
Chloe Piolat
ha participado
Stéphanie Genthon
ha participado
TRICIA
ha participado
DELDON REMI
ha participado
Sébastien Grot
ha participado
Evan
ha participado
Chloë
ha participado
Vanilla
ha participado
Paulette
ha participado
Nono
ha participado
Cricri
ha participado
Faustine
ha participado
Lucas Fabiani
ha participado
Joris Galfione
ha participado
Laura fabiani
ha participado
Tof
ha participado
mandy bulle
ha participado
Beatrice JAKUBOWICZ
ha participado
Elsa
ha participado
Cynthia Dumas
ha participado
Marie Richard
ha participado
Jocelyne Rubio blasco
ha participado
Nathalie Cherpaz
ha participado
bruno ramat
ha participado
Jose Sevillano
ha participado
Anthony galfione
ha participado
Emmeline Ginouves
ha participado
Gallo Marcelle famille fabiani
ha participado
Marine B
ha participado
Antoinedestexupery
ha participado
cyrielle J
ha participado
Jade Schmitt
ha participado
Audrey Coz
ha participado
Cedric USSEL
ha participado
Valérie FABIANI
ha participado
Florence Galfione
ha participado
Marie-Odette
ha participado
JESOU TIENJUJU
ha participado
Faustine
ha participado
1 056,00 €
Reunidos
10
dia(s) restant(s)
30
Participaciones
pendiente de reunir
444 €
Fecha limite : 31/08/2019
Cesta media : 35 €
Objetivo : 1 500 €
7 motivos por elegir Papayoux
Preguntas frecuentes

7 motivos por elegir Papayoux

Botes públicos